Ma vie en rose

la vie n'est pas toujours le reflet de ce que l'on montre...à vous de lire

18 janv. 2010

28 octobre 2011

    Je ne viendrai pas ce jour là, ça fait déjà longtemps que je le sais, que j'ai envie de l'écrire, que je me répète ces mots dans ma tête et ce soir je sais pas trop pourquoi mais c'est le bon moment. Ce sera un vendredi je crois, bah je serai pas devant le portail de mon ancien lycée comme je l'ai pourtant espéré pendant quelques années, je serai chez moi probablement, avec mon homme ou peut être avec des copines... Les "nouvelles"... C'est un peu glauque quand j'y pense mais comme on me l'a dit plusieurs fois "c'est la vie", bon ok comme vous voulez. Je n'ai plus envie ni besoin de combattre mes anciens démons, j'ai sans doute encore de la rancœur mais ça c'est mon droit je crois, après, je respecte les choix des gens, et je fais les miens, non plus en fonction d'eux mais de moi-même.
     Le 28 octobre 2011 ne voudra plus rien dire dans un an et c'est tant mieux, peut être qu'avec lui disparaitront les dernières traces de chagrin, de colère et d'amertume à l'égard des "anciennes", d'Une "ancienne"... Je déplore que nous n'ayons pas su faire évoluer cette amitié, et en même temps je me dis que je ne suis pas totalement une handicapée en la matière puisque mon ptit rayon de soleil (noyé sous le brouillard la pauvre) est toujours là et veut encore de moi!! J'ai perdu une immense part de moi, et je crois qu'il faudra que je m'habitue à cela, à ce que tout ça reste au pied du portail rouge, sans personne.
     Mais moi je suis quand même debout, les chevilles chancelantes, la trouille au fond de l'estomac et la méfiance en prime... Bah oui quand même. Alors comme je dis adieu à ce 28 octobre, je dis aussi merci à toutes celles et ceux qui ont bien voulu me faire une place, à moi. Je ne veux plus me torturer, me culpabiliser, compter les points, et y repenser, la page est tournée, enfin en partie, et maintenant je respire et je peux même dire que...je m'en fou. Toutes ces années un peu tristes m'auront au moins appris cela, je vis sans me retourner, et je n'attends plus que l'on m'aime à tout prix, je vis. Pas toujours comme il le faut mais c'est déjà un début.

Posté par lutinou à 00:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire